mardi 16 juillet 2019

Rôle du stress oxydatif dans le cancer de la prostate


Hamma S.A(1,2).
1) Laboratoire de Biochimie, CHU Benbadis, Faculté de Médecine de Constantine Université Constantine 3.
2) Laboratoire de Biologie et Génétique Moléculaire.

E-mail : siamhamma@yahoo.fr.

 

RÉSUMÉ:
Le cancer de la prostate est le cancer le plus fréquent chez l’homme de plus de 50 ans. Les facteurs de risques potentiels sont l’âge, l’inflammation, les androgènes, l’alimentation et le mode de vie. Le stress oxydatif est l’un des mécanismes candidats reliant ces facteurs au développement du cancer de la prostate. Le stress oxydatif est un déséquilibre, au niveau de l’organisme, entre les molécules oxydantes et les molécules antioxydantes, en faveur des molécules oxydantes. Les molécules oxydantes ou espèces oxygénées réactives sont produites physiologiquement en permanence. Elles sont impliquées dans d’innombrables fonctions cellulaires notamment la phagocytose, la bactéricidie, la signalisation cellulaire et la modulation de l’expression des gènes. La production excessive d’espèces oxygénées réactives est à l’origine de l’oxydation des différentes biomolécules (ADN, protéines, lipides et glucides) aboutissant à la perte de leurs fonctions biologiques. Ces effets néfastes altèrent la structure et la fonction des tissus entrainant apoptose et cancérisation. Le stress oxydatif favorise de nombreux aspects d’initiation et de progression de la tumeur prostatique. Il caractérise les phénotypes les plus agressifs. Une meilleure connaissance des mécanismes impliqués dans la physiopathologie du cancer de la prostate permettrait de développer de nouvelles stratégies préventives et thérapeutiques. A travers cette revue de littérature nous résumons les liens fonctionnels entre le stress oxydatif et le cancer de la prostate.
Mots clés : Cancer de la prostate, Stress oxydatif, Carcinogénèse, Espèce oxygénées réactives, Antioxydants.

 



ABSTRACT: THE ROLE OF OXIDATIVE STRESS IN PROSTATE CANCER.
Prostate cancer is the most common cancer in men over 50 years old. Potential risk factors are age, inflammation, androgens, diet and lifestyle. Oxidative stress is one of the candidate mechanisms linking these factors to the development of prostate cancer. Oxidative stress is an imbalance between the oxidant molecules and the antioxidant molecules, in favor of the oxidant molecules. Oxidant molecules or reactive oxygen species are physiologically produced continuously. They are involved in many cellular functions including phagocytosis, antimicrobial cidality, cellular signaling and gene expression modulation. The excessive production of reactive oxygen species causes different biomolecules oxidation (DNA, proteins, lipids and carbohydrates) resulting in the loss of their biological functions. These adverse effects alter the the tissues structure and function causing apoptosis and cancerization. Oxidative stress promotes many aspects of initiation and progression of the prostate tumor. It characterizes the most aggressive phenotypes.  A better knowledge of the prostate cancer pathophysiology mechanisms would enable the conception of new preventive and therapeutic strategies. Through this literature review we summarize the functional links between oxidative stress and prostate cancer.
Key words: Prostate cancer, Oxidative stress, Carcinogenesis, Reactive oxygen species, Antioxidants.